29 juin 2000 : L’aéroport de Lyon-Satolas devient… celui du Petit Prince

Saint-Exupéry : on connaissait quelques centaines d’écoles, de collèges et de lycées qui portaient le nom du pilote-écrivain. Mais quoi de plus naturel que d’accorder en ce mois de juin 2000 le nom de Saint-Exupéry au grand aéroport lyonnais. C’était se rappeler, d’une part, que le personnage est né à Lyon, très exactement le 29 juin 1900, au 8 de la rue Alphonse-Fochier.

Même si son enfance devait être façonnée par sa vie au château de Saint-Maurice-de-Rémens, dans l’Ain, dans un décor qui va nourrir l’imagination du petit Antoine, et qui l’inspirera dans sa vie d’écrivain : « Je suis de mon enfance comme d’un pays », écrira-t-il. On peut en vérité parler de plusieurs vies.

Avec une passion dominante, fascinante et éprouvante, si près des étoiles, pour l’aviation, qui naît chez lui, sans le savoir encore, à l’occasion d’un baptême de l’air dès l’âge de 12 ans sur un vieux monoplan à Ambérieu-en-Bugey. Saint-Exupéry appartient, certes, au monde des aventuriers mais si différent de la plupart d’entre eux.

De l’épopée tumultueuse de l’Aéropostale, où il partage le quotidien et les exploits de ces pilotes lancés à l’assaut de l’impossible, il tire son roman « Vol de nuit » en 1931 qui lui vaut le Prix Fémina et confirme les talents de l’écrivain.

(Pour en savoir plus… veuillez-vous reporter à la page 152 de l’édition 2020).