Zoom sur...

À la découverte de quelques jardins de Savoie

Jardins remarquables

Il est des départements comblés par la nature. C’est le cas de la Savoie. Bénéficier de paysages sublimes et d’extraordinaires parcs naturels ne la dispense pas de jouir aussi de jardins qui valent plus que le détour. Si l’on aime les jardins sauvages, on ira faire un tour à Aix-les-Bains dans le « Jardin vagabond » tracé par le paysagiste Gilles Clément. Sur un « territoire (5 hectares) d’observation in vivo de l’écosystème », différentes variétés de saules (sur 159 espèces végétales recensées) sont à la fête non loin du lac du Bourget. Ce jardin est en quelque sorte l’antithèse courageuse et intéressante
des massifs dont peut s’enorgueillir à juste titre la ville d’Aix-les-Bains, fière de son classement « Quatre Fleurs » et « Fleur d’Or » au concours national du fleurissement. Cette ville intelligemment et généreusement fleurie est un exemple pour tous les jardiniers à la recherche d’exemples originaux.

Les plantes n’ont pas de frontières. La preuve avec le Jardin alpin du Mont Cenis appelé aussi Il giardino alpino del Moncenisio. Un jardin bilingue à plus de 2 000 mètres d’altitude près du col situé tout près de la frontière sur la route qui conduit de Lanslebourg, en Haute-Maurienne vers le val de Suse en Italie.

En surplomb des eaux turquoise du lac du Mont-Cenis, il propose une collection de 120 espèces de la flore des montagnes environnantes, comme la campanule du Mont-Cenis (Campanula cenisia) ou la saponaire jaune, endémique de part et d’autre de la frontière franco-italienne.

(Pour en savoir plus… veuillez-vous reporter à la page 198 de l’édition 2019).

Découvrez aussi

Meilleurs Voeux pour 2019 !

Lire la suite

Décembre 1959 : « Le Progrès » solide centenaire

Lire la suite

Jardiniers de l’année

Lire la suite

La Grève des Mineurs

Lire la suite

Portrait : disparition du truculent Chanoine Kir

Lire la suite

Comment Grenoble décrocha les JO d’hiver de 1968…

Lire la suite

Les recettes de Fabrice Bonnot

Lire la suite

Et grâce aux JO Grenoble devint un mythe  !

Lire la suite

Novembre 1918 : la Grande Guerre s’achève enfin

Lire la suite

Henri Frenay, décédé en 1988, fonda Combat en 1941

Lire la suite

Et le dopage secoua le Tour de France en 78, 88 et … 98 !

Lire la suite

François Dorieux, Des Roses au parfum d’Éternité

Lire la suite

À la découverte de quelques jardins d’Isère

Lire la suite

Denis Opinel dirige… Opinel depuis 1998 !

Lire la suite

Gale le Retour

Lire la suite
Nos partenaires