Calendrier & Conseils de jardinage

Juillet

Potager

« Qui en juillet se remue bien, pour l’hiver amasse bien » : il faut donc en mettre un coup ! Semez les légumes à croissance rapide (carotte, chicorée frisée et scarole sans oublier les premières mâches, les navets d’automne et les radis d’hiver).

Repiquez les poireaux. Pincez les tomates. Il faut arroser régulièrement mais en matière d’arrosage, tous les légumes n’ont pas les mêmes exigences. Le chou-fleur, par exemple, doit bénéficier d’arrosages quotidiens sinon la formation de la pomme en pâtira. Les tomates doivent être arrosées au collet et non sur les feuilles, trois fois par semaine. Si le temps est chaud et humide surveillez les attaques de mildiou et traitez à la bouillie bordelaise, une opération à renouveler après chaque pluie…

Verger

Récoltez les premiers abricots, bientôt suivis des poires précoces. Si votre raisin de table est bien formé, n’hésitez pas à le « ciseler », une opération qui consiste à éliminer avec une paire de ciseaux les grains de la taille d’un petit pois quand ils sont trop serrés ; le ciselage peut être complété par la suppression manuelle des grosses feuilles de vigne gênant l’action du soleil…

Jardin d’agrément

Continuons notre voyage au paradis du parfum commencé le mois dernier avec des vivaces et des arbustes résistant à la canicule : lavande, romarin, fenouil ornemental et des variétés de sauge telle la sauge ananas aux jolies petites fleurs rouges qui dureront jusqu’en octobre…

Fenêtre, balcon et intérieur

Les plantes des balcons et terrasses ont soif. Il vaut mieux les arroser le matin de bonne heure car quand on le fait le soir, il y a un risque de choc thermique entre l’eau fraîche et les plantes accablées par une journée de chaleur. Elles ont également faim. Pensez donc à les nourrir avec du compost en surface ou un mulch nutritif comme les coquilles de fève de cacao…

« Si juillet est beau, fais rebattre tes tonneaux.

Nigelle

Avec le phénomène du réchauffement climatique, canicule et sécheresse seront de plus en plus à l’ordre du jour. Malgré toute sa bonne volonté, le jardinier ne va pas inverser cet inquiétant cours des choses. Il doit, dans la mesure du possible, s’adapter.

Et donc semer et planter des végétaux qui résistent naturellement à la sécheresse. C’est le cas des nigelles qui sont originaires des steppes désertiques d’Asie Mineure, d’où leur nom. Cette fleur s’adapte à tous les types de sols, même les plus pauvres. Une fois en place, elle se ressèmera toute seule. Comme elle aime bien la chaleur, on peut l’installer dans une jardinière en plein soleil. Elle apprécie la présence de l’eschscholtzia ou pavot de Californie qui, habitué aux températures de son biotope d’origine est lui aussi programmé génétiquement pour résister aux coups de chaleur…

(Pour en savoir plus… veuillez-vous reporter à la page 56 de l’édition 2020).

Nos partenaires