Calendrier & Conseils de jardinage

Février

Potager

Réchauffement climatique ou pas, l’hiver est encore là même si les jours rallongent sensiblement. Ne pas se plaindre des rigueurs, au contraire. Le jardinier se souvient de la sagesse jardinière : « Mieux vaut un loup dans son troupeau, qu’un mois de février beau ». Le jardin est toujours au repos. Vous pouvez toutefois semer sur une terre bêchée et émiettée la laitue « Reine de mai », les oignons comme le « Doux des Cévennes », les radis, les fèves, les petits pois et les carottes dont les graines très fines seront mélangées à du sable.

Par prudence, installez des voiles de forçage que vous poserez directement sur les planches de légumes semés ou plantés : c’est assez facile et efficace. Les tunnels en plastique que l’on trouve dans le commerce ne sont pas très esthétiques mais commodes pour planter des pommes de terre hâtives. Aussi près que possible de la cuisine, aménagez un carré de plantes condimentaires et aromatiques et semez persil, cerfeuil et ciboulette mais attendez début juin ou utilisez une serre pour le basilic.

Verger

Bien que le moment idéal pour cela soit novembre, plantez un amandier qui est le premier des arbres fruitiers à fleurir. C’est un arbre du midi mais il est vigoureux et donne de bons résultats dans des régions aux climats plus rigoureux comme celui du Rhône, de l’Ain et de la Loire…

Jardin d’ornement

Epandez une bonne ration de compost au pied des rosiers et surveillez l’apparition des premiers bourgeons ; si l’hiver a été doux, ils sont bien formés et c’est le signe pour commencer les tailles dès la fin du mois. Installez les bulbes de fin de printemps (lis, renoncule, anémone) et faites les premiers semis d’annuelles (capucines, œillets d’Inde, pieds d’alouette) sous abri ou dans ces mini serres. Pour stimuler la croissance des tulipes et des jacinthes, faites un apport de terreau et de compost entre les pousses après avoir procédé à un petit binage et enlevé les mauvaises herbes. Procédez à une inspection de vos souches de dahlia qui ont hiverné à la cave ; enlevez celles qui sont en mauvais état et passez commande de nouvelles variétés, notamment celles que propose ce bon spécialiste que sont les « Graines Baumaux » dont le catalogue est une mine d’idées…

Fenêtre, balcon et intérieur

Commencez les opérations de rempotage. N’oubliez pas d’ajouter quelques centimètres de terreau en superficie des potées. La végétation démarre, les jours rallongent, l’évaporation est plus importante : augmentez doucement la fréquence de vos arrosages…

 » Février trop doux promet printemps en courroux.

Annuelles

Prenons le bon côté des choses. En février, on peut se réjouir de ce que le printemps n’est pas loin plutôt que de se dire que l’hiver n’en terminera jamais… Alors il faut se préparer à semer les annuelles, ces fleurs fidèles et fragiles qui ne supportent pas les rigueurs.

En jardinerie, par correspondance, sur internet ou dans les boîtes où l’on a mis à sécher les graines récoltées l’automne dernier, on se procure les graines que l’on sèmera d’ici quelques semaines. Dans les bacs et les plates-bandes, on accordera une place conséquente aux cosmos. C’est une des fleurs annuelles les plus faciles à obtenir. Elle se contente de toutes sortes de terres et résiste bien à la sécheresse. Ses fleurs roses, mauves, rouges et orangés seront autant d’étoiles illuminant le ciel du jardin. On sèmera aussi, à la volée ou en ligne, capucine, cosmidium, muflier, rudbeckia, zinnia et la nigelle si rustique avec ses jolies petites fleurs parme ou bleu en forme d’étoile qui se renouvellent en permanence de juin à octobre.

(Pour en savoir plus… veuillez-vous reporter à la page 26 de l’édition 2020).

Nos partenaires